Optimiser la délivrabilité de votre newsletter

La délivrabilité, un enjeu clé pour la newsletter

Commençons tout d’abord par définir quelques termes :

  • Délivrabilité : il s’agit de la capacité à faire parvenir à ses destinataires des campagnes e-mailing en boîte de réception (et non en spam). Elle consiste à s’assurer que les messages soient bien « acceptés » par les fournisseurs de messagerie.
  • E-réputation : dans ce contexte, il s’agit de la réputation de l’adresse IP qui expédie des e-mails. Pour optimiser cette e-reputation, il est important de prendre en compte les deux formes de délivrabilité, c’est-à-dire celle que vous pouvez améliorer vous-même dans le travail de vos campagnes, et celle qui dépend de règles technologiques mises en œuvre par le routeur professionnel.
  • NPAI : N’habite Pas à l’Adresse Indiquée. Le nombre d’adresses concernées impacte la qualité du fichier d’emails.
  • FAI : Fournisseur d’Accès à Internet (Orange, SFR, Bouygues Telecom, Free, etc.). Il s’agit d’un organisme proposant une connexion à Internet.
  • Spam : Le spam (ou courriel indésirable) est une communication électronique non sollicitée, le plus souvent par email. Il s’agit en général d’envois en grande quantité effectués à des fins publicitaires.
  • Spammeur : celui qui envoie des spams

Bonnes pratiques pour optimiser vous-même la délivrabilité de votre newsletter

Optimiser la collecte de vos adresses

La façon dont vous collectez les adresses e-mails est une base déterminante pour la bonne délivrabilité de votre newsletter.

Concrètement : vous devez avoir une base d’abonnés de qualité, c’est-à-dire qui a volontairement fait la démarche de vous rejoindre.

Nous vous conseillons donc de mettre en place un système dit d’”opt-in”, voire de “double optin”, qui implique que l’internaute doit non seulement renseigner son e-mail, mais aussi cliquer sur un lien de confirmation d’inscription.

Sachez que le double opt-in n’est toutefois pas obligatoire.

Vous pouvez utiliser une simple case à cocher en bas de vos formulaires, une case simple ou un ensemble de champs à remplir (attention à ne pas en abuser).

Exemple de formulaire simple - Speed Rabbit Pizza, qui utilise la solution LivePepper

Exemple de formulaire simple – Speed Rabbit Pizza, qui utilise la solution LivePepper

Si vous souhaitez améliorer la qualité de vos leads (les contacts) dès le départ, la plupart des solutions de création et d’envoi de newsletters vous permettent de mettre simplement en place le double opt-in.

Il vous suffira tout simplement de personnaliser le message automatique d’inscription.

Nous vous recommandons fortement de privilégier la qualité de votre base de contacts à la quantité d’inscrits. En effet, collecter des e-mails sans obtenir au préalable le consentement des clients ou prospects peut fortement nuire aux performances de vos envois… et impacter négativement votre image.

Notez également que la loi vous impose d’inclure de façon visible un lien de désinscription dans votre message.

L’objet de votre envoi

Les filtres anti-spam sont très exigeants sur le contenu des objets.

Ci-dessous, retrouvez quelques-unes des bonnes pratiques en la matière :

  • Evitez de laisser le champ « Objet » vide
  • N’abusez pas de la capitalisation. Réservez vos majuscules au début des mots. Préférez par exemple « Découvrez-vite nos menus Coupe du Monde » plutôt que « DÉCOUVREZ-VITE NOS MENUS COUPE DU MONDE »
  • N’abusez pas non plus de la ponctuation, et notamment des points d’interrogation et d’exclamation. Certains filtres sont susceptibles d’écarter les envois contenant un seul point d’exclamation dans l’objet.
  • Évitez de répéter plusieurs fois le même mot
  • Évitez si possible l’utilisation de caractères spéciaux, tels que &, %, ou encore +
  • Certains mots sont qualifiés de « spam words ». Ils sont à proscrire le plus possible. Il s’agit par exemple des mots « gratuit », « crédit »…
  • La meilleure façon de vous assurer que l’objet ne posera pas de problème est de tester votre envoi sur les principaux logiciels de messagerie (Gmail, Yahoo, Outlook, etc.) avant diffusion.

La personnalisation du contenu et des liens

Si vous ajoutez un champ “prénom” au niveau de votre formulaire d’inscription, vous pourrez facilement le réutiliser pour personnaliser vos newsletters.

Les gestionnaires de newsletters vous permettent par exemple d’insérer automatiquement le nom de la personne dans le texte, à l’image de l’exemple ci-dessous :

Newsletter de fin d'année LivePepper

Newsletter de fin d’année LivePepper

Si vos destinataires se sentent valorisés et considérés, vous aurez moins de chance d’être considéré comme un spammeur et créerez un dialogue durable avec vos abonnés.

Cela n’implique pas que l’ajout d’un prénom… mais bien l’envoi de contenu de qualité, à la hauteur de vos promesses lors de l’inscription.

Vous pouvez également personnaliser vos liens avec votre nom de domaine, ce qui augmente votre légitimité et vos chances de passer les barrières anti-spam.

Quelques conseils additionnels pour vos liens :

  • Préférez des liens courts
  • Bannissez les liens vers des adresses IP, qui sont surtout utilisés par les spammeurs
  • Vérifiez toujours avant envoi que vos liens fonctionnent bien…

Les tests de réception

Si vous n’optez pas pour une solution d’emailing qui vous le propose par défaut, suivez les conseils qui suivent pour vérifier que tout se passe bien au niveau de vos envois :

  • Listez les services de messagerie et webmails les plus utilisés dans votre base d’adresses e-mails (Yahoo, Gmail, Hotmail…)
  • Créer une adresse e-mail test pour chacun d’entre eux
  • Faites un envoi test de votre newsletter vers chacune d’entre elles
  • Votre message arrive-t-il correctement ? Arrive-t-il dans votre boîte de réception, ou directement dans vos spams ? En fonction du résultat, vous pourrez alors affiner le contenu de votre campagne ou la réputation de votre service d’envoi.

Vous avez beaucoup d’abonnés utilisant Gmail? Demandez-leur rapidement de vous ajouter à la boîte de réception principale, afin de ne pas être noyé dans l’onglet “promotions” par défaut.

Gestion de la fréquence d’envoi

Aussi étonnant que celui puisse paraître, votre fréquence d’envoi peut également influer sur le niveau de délivrabilité de votre newsletter.

Quelle que soit la fréquence que vous aurez choisie, essayez donc de vous y tenir.

Gestion des volumes d’envoi

Si elles sont envoyées simultanément à un nombre trop important d’abonnés, certaines campagnes peuvent se retrouver bloquées.

En effet, les spammeurs réalisent bien souvent des envois en masse. Les fournisseurs de messagerie contrôlent donc le volume d’e-mails envoyés pour une adresse IP donnée. Ainsi, un volume d’envois trop important et non réparti dans le temps peut parfois être un motif de blocage.

Si vous gérez vous-même les envois de vos newsletter, il est donc recommandé de réguler vos envois en étalant dans le temps la quantité de messages à envoyer.

Là encore, nous vous conseillons de faire appel à une solution professionnelle, qui pourra s’en charger automatiquement.

Faites le bon choix : optimisez la délivrabilité de votre newsletter grâce à des solutions professionnelles dédiées (et gagnez du temps de gestion et de création)

Utiliser une structure de routage professionnelle

Utiliser les services d’un routeur professionnel pour réaliser son envoi de newsletter est un atout supplémentaire pour vous garantir une bonne délivrabilité.

L’authentification des messages

L’authentification regroupe plusieurs méthodes utilisées par les fournisseurs de messagerie afin de vérifier l’identité de l’expéditeur d’un e-mail, et permet aux FAI et aux webmails de lutter contre le spam.

Gestion de l’e-Réputation

L’e-réputation est un élément clé dans la délivrabilité. Les fournisseurs de messagerie analysent la réputation des serveurs utilisés pour tous les envois vers leur service et attribuent un score à chacun de ces serveurs identifiés grâce à leur adresse IP.

Grâce à ce score, ils jugent de la nature du message : e-mail légitime ou SPAM. Il est donc important d’utiliser un service de routage professionnel disposant de serveurs d’envois de bonne réputation auprès des fournisseurs de messagerie.

Les routeurs reconnus entretiennent habituellement des relations d’échange avec les fournisseurs de messagerie qui les identifient comme légitimes. Plus votre service de routage dispose d’une bonne e-réputation, plus vous donnez de chances à votre newsletter d’être délivré de la façon la plus optimale possible.

En résumé : facilitez-vous la vie en choisissant un service professionnel de création et d’envoi de newsletters.