Moteurs de recherche : comment fonctionne Google ?

Afin de mieux comprendre le référencement, il est intéressant de s’interroger au préalable sur le rôle et le fonctionnement des moteurs de recherche.

Lorsqu’on parle de référencement et de moteurs de recherche, on parle surtout de Google. Avec 3,3 milliards de requêtes effectuées chaque jour, c’est le moteur de recherche le plus populaire. En France, 95,46% des requêtes effectuées sur des moteurs de recherche le sont  via Google.

Le rôle de Google est de proposer aux internautes les résultats les plus pertinents en fonction d’une requête spécifique.

le référencement pour les restaurants

Comment fonctionne Google ?

Google fournit une liste de résultats, avec pour objectif de retourner les pages les plus pertinentes possibles pour répondre aux attentes exactes de l’utilisateur.

L’affichage des résultats suit plusieurs étapes:

  1. L’utilisateur entre son mot-clé.
  2. Google met en place un “index” dans lequel il regroupe des milliards de pages web parcourues et évaluées par ses robots d’indexation (crawlers). Cet index lui servira de base pour sa recherche.
  3. Google extrait de cet index les pages qu’il estime répondre le mieux au mot-clé saisi par l’utilisateur lors de la requête.
  4. Google calcule et classe les résultats par pertinence, c’est le fameux algorithme, mis à jour très régulièrement.
  5. Google affiche les résultats.

référencement-comment-fonctionne-google

L’algorithme Google (de base) est l’ensemble des formules mathématiques qu’utilise le moteur de recherche pour analyser et référencer les milliers de pages disponibles sur la thématique recherchée par un internaute :

“En général, pour une requête de recherche, il existe des milliers, voire des millions de pages Web correspondantes qui contiennent des informations utiles. Les algorithmes sont des processus et des formules informatiques qui convertissent vos questions en réponses. À l’heure actuelle, les algorithmes de Google font appel à plus de 200 signaux ou indices uniques qui permettent de deviner plus précisément ce que vous recherchez. Ces signaux comprennent entre autres les termes figurant sur les sites Web, le niveau d’actualisation du contenu, votre région, ainsi que la fonctionnalité PageRank(extrait de la page Google dédiée aux algorithmes)

Plus de 200 critères composent l’algorithme Google qui, pour ne pas faciliter la tâche de ceux qui tentent de le décrypter, évolue régulièrement.

Panda, Penguin ou Colibri sont des noms que vous avez peut-être déjà entendus. Ils désignent les évolutions importantes de l’algorithme de Google, qui se montre de plus en plus “intelligent” au fur et à mesure que passent les années.

Malgré tout, certains critères restent toujours impactants. On peut les diviser en plusieurs grandes catégories :

  • Architecture du site
  • Ergonomie
  • Codes et Mots clés
  • Contenu
  • Domaines du site
  • Critères liés à l’auteur
  • Interactions avec les visiteurs
  • Liens externes

Google affiche ainsi plusieurs résultats, triés en fonction de cet algorithme.

Mauvaise nouvelle pour vous, si vous n’atteignez pas les 1ers résultats : l’internaute s’intéresse majoritairement aux résultats de la première page, comme le détaille le point suivant.

 

Le triangle d’or de Google

Être bien positionné dans les résultats des moteurs de recherche permet de gagner en visibilité et de générer du trafic sur un site Internet.

En 2005, une étude a mis en lumière le comportement visuel d’un internaute lorsqu’il est exposé aux résultats du moteur de recherche.

Il s’agit du fameux Triangle d’Or Google, correspondant à la zone chaude (rouge et orange) située en haut et à gauche du navigateur, où l’œil de l’internaute se pose en priorité

référencement-comment-fonctionne-google-2

Notez aussi le schéma en F (F Pattern), qui influence par la même occasion de nombreuses optimisations de design de sites depuis sa “découverte”… jusqu’aux prochaines évolutions de comportement !

L’étude est allée plus loin en indiquant un taux de visibilité en fonction de la position occupée par chaque lien proposé (la position 1 commence en dessous des liens payants) :

  • Positions 1, 2 et 3 : 100%
  • Position 4 : 85%
  • Position 5 : 60%
  • Positions 6 et 7 : 50%
  • Positions 8 et 9 : 30%
  • Position 10 : 20%

Vous l’avez compris, il est essentiel de travailler votre référencement naturel, d’autant plus que :

  • Plus de 31% des internautes cliquent sur le 1er lien (ordinateur de bureau)
  • La page 1 draîne 71% des résultats (dont 67,60% des clics dédiés aux 5 premières pages référencées)

Sources :

  • https://moz.com/blog/google-organic-click-through-rates-in-2014
  • Livre “Réussir son référencement web” d’Olivier Andrieu